Quels sont les derniers développements de l’affaire Pegasus ?

L’affaire Pegasus est considérée comme l’une des plus importantes affaires de cyberespionnage ces dernières années. Découvrez le développement de cette affaire dans cet article.

Affaire Pegasus : l’origine de la révélation

L’accusation qui a relevé l’affaire Pegasus au grand jour provient de Forbidden Stories. Cette association d’investigation a mis en place une enquête, suite à l’obtention de plus de 50 000 numéros, de personnes ciblées par Pegasus. Ils ont analysé ces informations pendant six mois. Amnesty international leur a apporté son aide au cours de cette enquête. Selon cette association d’investigation, dix-sept médias internationaux associés, dont Le Monde et Radio France, ont également eu accès à ces données. Les gouvernements de pays tels le Maroc, l’Inde, le Mexique, la Hongrie et bien d’autres encore sont aussi impliqués. Sur diplomatie fr , vous trouverez d’autres actualités sur la politique et les relations internationales.

Au Royaume-Uni, l’AFP mise sous examen

L’Ofcom, le régulateur des communications, a mis l’AFP sous examen approfondi. L’enquête vise à évaluer la manière dont l’Agence acheté et vendu des données personnelles concernant des campagnes publicitaires, et ce, à l’aide du logiciel Pegasus. Ofcom est particulièrement préoccupé par le fait que cette utilisation du système puisse avoir eu pour effet de violer les droits humains.

Ceci met en relief le rôle essentiel que joue Ofcom dans le cadre de la surveillance du traitement des informations personnelles. Son action vise à vérifier le manquement aux engagements internationaux consacrés aux Droits de l’Homme et à la protection des citoyens britanniques. Il sert de rempart contre les pratiques abusives qui peuvent nuire à la confidentialité, à la sécurité et à l’exercice des libertés fondamentales au Royaume-Uni.

Google et Apple prennent des mesures

Google et Apple ont décidé de mettre en place des précautions pour contrer l’utilisation du programme Pegasus. Google s’est engagé à bloquer toute application qui essaierait de surveiller les dispositifs Android via le logiciel. Apple a promis une vérification minutieuse de chaque application avant qu’elle ne soit disponible sur son App Store. Avec ces mesures, Google et Apple veulent offrir un environnement numérique plus sécurisé à leurs clients respectifs.

Les efforts déployés par Google et Apple vise à protéger leurs clients contre une intrusion, orchestrée par le logiciel Pegasus. Ce dernier est conçu pour collecter des informations provenant d’appareils iOS et Android. Cette initiative des entreprises montre bien que la protection des données privées et la confidentialité est aujourd’hui au cœur de leur préoccupation. Elles travaillent ensemble afin de garantir que toutes les applications diffusées sur App Store et Play Store ne contiennent pas ce genre de menace.

La cour Européenne des Droits de l’Homme examine le cas d’Israël

La Cour européenne a annoncé qu’elle allait examiner un cas concernant Israël. L’objectif est de s’assurer que l’utilisation du logiciel Pegasus n’a pas violé les droits humains énoncés dans la Convention européenne des Droits de l’Homme. La Cour voudrait savoir si les services secrets israéliens avaient dissimulé leurs activités en recourant à ce type de technologie.

Tout le monde attend avec impatience toute enquête en relation avec l’utilisation de Pegasus à des fins d’espionnage. Certains gouvernements impliqués renient l’accusation et décident de porter plainte. C’est le cas du Maroc qui a décidé de saisir le tribunal correctionnel de Paris pour accuser Forbidden Stories et Amnisty International de diffamation.

Posts created 103

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut